enfant 44

Le Casting : Tom Hardy (Leo Demidov), Noomi Rapace (Raïsa), Gary Oldman (Nesterov), Vincent Cassel (Major Kuzmin), Joel Kinnaman (Vasilij Nikitin), Charles Dance (Major Gratchev), Tara Fitzgerald (Inessa Nesterov),...

Le Petit Résumé : Leo Demidov, héros de la seconde guerre mondiale, est un brillant agent de la police secrète soviétique qui fait la fierté des dirigeants du parti. Lorsque le fils d'un de ses collègues est retrouvé mort, il est chargé de classer l'affaire et de conclure à un accident. Mais Léo sait qu'il s'agit d'un meurtre, et d'autres suivent bientôt. Mais selon Staline, le crime n'existe pas dans le parfait état communiste; aussi Léo est bientôt soupçonné de trahison et est contraint à l'exil avec sa femme Raïsa. Les "accidents" d'enfants se multipliant, le couple met tout en oeuvre pour retrouver le meurtrier, et deviennent ennemis du parti.

Mon Humble avis : le film de Daniel Espinosa est a première vue plein de défauts. Commençons par le moins énervant : l'esthétique un peu lourde de l'ensemble, oui, c'est une dystopie, alors tous les murs sont sales et il fait tout le temps nuit. Oui, l'Etat soviétique est plein d'espions, alors on observe toujours les personnages à travers une fenêtre aux rebords flous, comme pour accentuer le mystère. L'ambiance est bien posée et bien appuyée. Plus embêtant, l'histoire en elle-même est intéressante et aurait de quoi nous faire frémir. Mais Enfant 44 est plombé d'entrée de jeu par une mise en place bien trop longue. On s'attarde sur le passé de Léo, ses exploits guerriers et les rivalités entre soldats avant le premier meurtre. Et puis, le reste s'enchaîne mal, ça va parfois trop vite et on se perd ou trop lentement et on s'ennuie. Dommage, un bon thriller se profilait à l'horizon avec un casting de choc emmené par Tom Hardy et Noomi Rapace.

En Bref : 9/20. Grosse déception.